• La pratique professionnelle

    Certains élèves décident de devenir Praticiens Professionnels Reiki. Le troisième degré n'est pas nécessaire, le fait d'avoir au moins atteint le deuxième degré est bénéfique, car votre expérience avec l'énergie améliorera vos traitements.

    Il est sage de commencer à petite échelle, combinant votre pratique professionnelle avec un emploi régulier. Vous vous constituerez ainsi peu à peu une clientèle et découvrirez en même temps si vous aimez pratiquer le Reiki à temps plein.

    Si vous envisagez de gagner votre vie en tant que Praticien Professionnel Reiki, vous devriez accumulé un minimum de 70 heures d'expériences sur une période de 6 mois. Par ailleurs, il est important que vous ayez pu expérimenter et traiter un large panel d'affections et de trouble, à la fois physiques et psychiques. Le fait de soigner c'est-à-dire de prendre soin la personne est très important. Il est important de dire que le Reiki ne guérit pas mais aide la personne à se relaxer, à être calme..., pour mettre en place un processus d'auto-guérison.

    La journée type d'un praticien Professionnel de Reiki commence par les séances qui prennent environ entre 5 heures à 6 heures par jour, elle se complète par des prises de notes, d'écriture, de lecture.... Il peut faire parti de groupe de travail sur le Reiki afin de réfléchir sur les protocoles, sur l’éthique, la philosophie ....

    Il existe depuis fin 2010 le métier de praticien Reiki, qui fait l'objet d'une description dans le répertoire officiel des métiers à pôle emplois (Rome, fiche K1103, domaine du bien-être et du développement personnel). L'objectif serait que ceux qui souhaitent devenir professionnels puissent compléter leurs connaissances des seules techniques de Reiki avec des bases de psychologie, de communications, de gestions et de comptabilités, d'anatomies et de physiologies ainsi que de la législation des métiers de bien-être. Il faudrait faire une analyse et une supervision.